L’arrosage des gazons

Rasensprenger2.jpg

Ces dernières années, nos pelouses ont connu de plus en plus de sécheresses et de chaleur. Certains responsables de terrains de sport ou de golf, des paysagistes et des jardiniers ont dû, après une telle période de sécheresse, regarnir leur pelouse ou même la ressemer complétement. En raison de l’évolution du climat, les installations d’arrosage automatique se multiplient et durant les longs étés, elles arrosent quotidiennement les pelouses.

Cette solution semble être une chose très facile, n’est-ce pas?

L’arrosage insuffisant ou trop tardif des espaces verts entraîne des zones sèches et la mort du gazon. Toutefois, si le gazon est arrosé trop souvent et au mauvais moment, les maladies sont favorisées, la profondeur d’enracinement des graminées se détériore et les « mauvaises » graminées peuvent se multiplier. Bref, si vous le faites correctement, vous renforcez votre gazon tout en ménageant les ressources en eau. Les chapitres suivants vous donnent de précieuses informations sur la gestion de l’eau pour le gazon.

De combien d’eau un gazon a--t--il besoin?

De combien d’eau un gazon a--t--il besoin?

Nous ne nous posons généralement cette question que lorsque, pendant une longue période de beau temps, le gazon se recroqueville et prend une couleur verte bleutée. Il est donc grand temps d’installer l’arrosage et de le faire fonctionner. Mais combien de temps faut-il laisser l’arroseur en marche pour que les graminées retrouvent suffisamment d’eau, et combien de temps cela dure-t-il ?

L’eau de pluie ou d’arrosage s’écoule dans des couches de sol plus profondes. En profondeur, le sol contient des pores médians de 0.0002 mm à 0.05 mm. Ces derniers stockent l’eau que les plantes peuvent absorber et utiliser. Dans les pores très fins, l’eau est retenue si fortement par le sol que I’aspiration des racines des graminées par osmose n’est plus suffisante. Les spécialistes appellent cette eau « l’eau morte ». Par ailleurs, un sol sec contient de nombreuses fissures par lesquelles l’eau d’arrosage va s’écouler pour atteindre les couches  plus profondes du sol et il est également plus difficile à réhydrater. Mais vous en apprendrez davantage à ce sujet dans le chapitre Agents mouillants pour le sol. Pendant les périodes sèches estivales, lorsque de longues journées se combinent avec un ensoleillement élevé, une faible humidité relative et du vent, l’eau en surface s’évapore souvent très rapidement. Selon l’interaction entre les différents facteurs cités ci-dessus, le taux d’évaporation est de 2 à 8 mm par jour.

Combien de temps dois-je arroser la pelouse?

Combien de temps dois-je arroser la pelouse?

Quand on amène de l’eau, la plupart des gens laissent parler leur instinct, ils ouvrent le robinet et le referment. La quantité d’eau qui entre dans le sol reste la plupart du temps inconnue. Plusieurs pluviomètres placés sous l’installation d’arrosage permettent de connaître facilement la quantité d’eau distribuée. Des récipients cylindriques permettent également de déterminer la quantité d’eau administrée par mètre carré. La hauteur en millimètres du pluviomètre correspond à la quantité d’eau en litres par mètre carré. Mais si vous voulez vraiment savoir à quel point l’arrosage fonctionne bien, prélevez un échantillon de sol avec la bêche et vérifiez que le sol soit uniformément et profondément humidifié après l’arrosage.

Quand arroser?

Quand arroser?

Le principe est de ne pas arroser pendant la journée, il vaut mieux arroser le matin ou le soir. Pourquoi ? Dans le cas des arroseurs à gazon, des pertes d’eau très élevées, bien supérieures à 20 %, peuvent se produire avec une faible humidité relative, un vent fort, un fort ensoleillement et de petites gouttes. Le soir et le matin, ces pertes sont généralement nettement moindres. Toutefois, les arrosages nocturnes peuvent provoquer des maladies du gazon et accélérer leur propagation, surtout dans des conditions d’humidité élevée. Lors d’arrosage en plein soleil, on dit que les gouttes provoquent des brûlures sur les feuilles à cause de l’effet loupe, c’est pourquoi il ne faut pas arroser la journée. Des chercheurs ont découvert que ce phénomène peut survenir dans des cas très rares, mais que les feuilles doivent être velues. En effet, c’est le seul moyen d’obtenir l’effet loupe car la goutte d’eau ne peut plus refroidir la feuille elle-même.

Dans la mesure du possible, le professionnel recommande donc d’arroser les pelouses tôt le matin. Ainsi, on évite la perte due à l’évaporation et les graminées peuvent sécher avant les grandes chaleurs de la journée.

Solution – Agents mouillants pour le sol

Solution – Agents mouillants pour le sol

Les solutions pour les taches sèches sont des agents mouillants pour le sol (Wetting agent). En fonction du problème, différents produits présentant des caractéristiques spécifiques sont utilisés. Pour les petites pelouses et les terrains de sport, le produit granulé AQUEDUCT FLEX est idéal. Cet agent mouillant permet à la fois une pénétration plus efficace de l’eau de pluie et d’arrosage dans le sol et une répartition homogène dans le profil du sol.

Des études montrent que les agents mouillants (tensio-actifs) permettent d’économiser de l’eau et des nutriments, parce que les racines sont fortement enracinées dans le sol en raison de la distribution régulière de l’eau. Il en résulte des pelouses plus denses et robustes.

La potasse aide en cas de sécheresse
Si nous voulons stimuler la croissance des herbes, nous amenons de l’azote, mais qu’est-ce que la potasse fait dans les plantes? La potasse est nécessaire pour former les fibres des plantes, cela active les enzymes végétales, améliore la résistance aux maladies, aide au transport des hydrates de carbone dans les plantes et participe de manière déterminante au métabolisme de celles-ci. En particulier pendant une période de sécheresse, une bonne redistribution de la potasse dans les graminées permet de mieux réguler les ouvertures des stomates présentes sur les feuilles en cas de manque d’eau. Cela signifie moins d’évaporation en cas de stress hydrique et les plantes utilisent donc l’eau disponible dans le sol de manière plus économique.

Conclusions

  •  Le temps et la quantité d’eau pour arroser une pelouse sont sous-estimés. Pour apporter 20 mm par 100 m², il faut 3 à 5 heures avec des petits arroseurs classiques.
  • Les pelouses sèches absorbent très mal l’eau et les agents mouillants améliorent l’utilisation de l’eau de pluie et d’arrosage. Le sol absorbe mieux l’eau et la répartit plus uniformément dans le sol. La masse des racines augmente et les plantes peuvent mieux absorber l’eau.
  • Si les graminées reçoivent suffisamment de potasse en plus d’un apport équilibré en nutriments, les graminées peuvent ainsi réduire l’évapotranspiration via les stomates. Les pelouses bien alimentées en potasse supportent mieux les périodes sèches.
  •  L’arrosage est l’un des facteurs de succès les plus importants pour les nouveaux semis et les regarnissages (semis de régénération). Pour que la couche supérieure du sol reste humide pendant la phase de germination de 14 jours, il faut presque toujours trois à quatre petites quantités d’eau par jour, surtout lors de conditions chaudes, sèches et venteuses.